~ Shirotsubaki Daigaku ~ Index du Forum
~ Shirotsubaki Daigaku ~
Le campus du Camélia Blanc... méfiez vous de l'eau qui dort.
 
~ Shirotsubaki Daigaku ~ Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Après avoir évité de peu le pire... ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ~ Shirotsubaki Daigaku ~ Index du Forum -> ~ Le jeu ~ -> Maison des étudiants -> Les dortoirs -> Chambre de Gevoel Llères
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lucas Duval
Persécuté

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2009
Messages: 378
Masculin
Age: 24
Statut: Professeur
Matière étudiée/enseignée: Français
Date de naissance: 13 septembre
Nationalité: Français
Vierge (24aoû-22sep)
Votre pseudo: Chevy
Votre âge: 16
Votre sexe: Féminin

MessagePosté le: Sam 24 Oct 2009 - 22:01    Sujet du message: Après avoir évité de peu le pire... Répondre en citant

[Suite de: 3 mois plus tard, l'horreur règne et la retrouvaille se fait dans la chambre]

Lucas avait parcouru les couloirs, ne croisant personne - miracle, finalement Dieu n'avait pas décidé de lui faire passer la pire journée possible, même si celle-ci était déjà pas mal dans le genre - et avait ramené l'espagnol jusqu'à sa chambre. Il tenta d'ouvrir la porte, l'entrouvrant du bout des doigts puis la faisant coulisser avec le pied, et fut un peu surpris de la trouver non verrouillée. Puis il réfléchit et il comprit. En effet, quel besoin le caïd de l'université avait-il de verrouiller sa porte? Tout le monde savait que quiconque s'attaquait à lui risquait gros, très très gros même... Il ne faisait pas bon d'en vouloir à Gevoel Llerès...

Lui par contre, professeur de français, cible des trois caïds de l'école et de tous ceux qui les suivaient, avait intérêt à fermer sa porte, bien sûr. Il avait eu tout autant intérêt à s'acheter un nouveau casier, plus solide, et de nouveaux cadenas, plus solides également, après qu'il ait eu plusieurs coups du genre "les notes de cours envolées" ou "les pages du livre arrachées"... Mais dans sa chambre, personne n'était venu encore, à part Gevoel, maintenant... On lui avait encore laissé ça...

Ce n'était plus de la colère qui envahissait maintenant Lucas, mais de la tristesse, et une profonde lassitude. Il en avait assez de faire tous les efforts pour ne récolter que cela... Puis il se gifla mentalement. C'était à cause de cette mentalité qu'il s'était comporté aussi odieusement avec Gevoel, de manière tout à fait inacceptable même! Il devait se reprendre, bon sang! Et si les élèves ne l'écoutaient pas, et s'ils ne le respectaient pas... C'était qu'il y avait un problème dans sa méthode de travail, voilà tout! Il devait simplement s'améliorer... Et en faisant mieux, toujours mieux, on le reconnaîtrait enfin pour ce qu'il est... Et les élèves l'écouteraient, et ils réussiraient grâce à lui, et Lucas pourrait enfin se dire que oui, il faisait correctement son travail, et qu'il pouvait être un peu fier de lui-même. Car Céline avait totalement raison... Depuis le début de l'année scolaire, il n'avait strictement rien fait! Rien de bien! Il n'avait fait que prouver son incompétence, tant à sa fiancée qu'aux élèves, en ne parvenant pas à les intéresser à son cours... Evidemment, s'il était aussi nul, c'était normal que les élèves réagissent comme Gevoel... Il le comprenait un peu... Et se pardonnait encore moins son comportement.

Il entra dans la chambre et se dirigea vers le lit, sur lequel il allongea l'espagnol avec la plus grande douceur et la plus grande précaution, presque tendrement - mais il n'avait pas vraiment conscience de se comporter ainsi, il faisait attention à ne pas aggraver ce qu'il avait déjà fait, simplement. Ensuite, il se recula un peu, l'air triste et coupable. Il s'en voulait vraiment pour tout le mal qu'il lui avait fait, et il n'avait aucune excuse...


- Ca va mieux comme ça...?

Il avait parlé doucement, à mi-voix même, pour ne pas aggraver le mal de tête de l'élève, si mal de tête il y avait - et il devait sans doute y avoir, vu la manière dont il s'était cogné... Ce n'était jamais agréable, ça non... Il n'aurait vraiment, vraiment pas dû faire ça, il le savait en plus... Il était vraiment trop nul
.

- Tu as besoin de quelque chose...?

Il était prêt à aller lui chercher de l'eau s'il le voulait, à le redresser, et même sans doute à lui raconter une histoire s'il le lui avait demandé... Il se sentait tellement coupable qu'il aurait été capable de faire presque n'importe quoi... Y compris remettre sa lettre de démission dans l'heure, sur simple demande, cela se serait parfaitement justifié et il le savait. Il attendait simplement que l'élève lui demande ce qu'il désirait, et il irait lui chercher...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 24 Oct 2009 - 22:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gevoel Llerès
Kurotsubaki

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2009
Messages: 413
Masculin
Age: 20
Statut: Élève
Matière étudiée/enseignée: Français
Date de naissance: 19/07
Nationalité: Espagnol
Cancer (21juin-23juil)
Votre pseudo: Jyô
Votre âge: 17
Votre sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 28 Oct 2009 - 02:17    Sujet du message: Après avoir évité de peu le pire... Répondre en citant

[désolé minuit 20, je commence à mis mettre ce ne sera donc surement pas aussi magnifique que prévu ^^']

Le basané avait vaguement sentit qu'on le transportait, mais son cerveau avait dû se déconnecter un peu pendant le trajet. L'escalier, la traversé du couloir, les altercations s'il y en avait eu... il ne s'en souvenait pas, il était sans doute à moitié dans les pommes. Ce n'était pas plus mal, il sentait toujours des ondes de douleur lui traverser la colonne vertébrale mais plus espacées et moins intenses. L'élancement de tout son côté droit s'était apaisé. Son mal de crâne était toujours là, mais une fois déposé dans son lit ça devrait aller mieux. Un verre d'eau et ça devrait aller.

Il reprit ses esprits alors qu'ils arrivaient dans sa chambre. C'était... une chambre de mec quoi. Dans les tons de rouges et noir. Un peu n'importe quoi n'importe où. Des habits plus ou moins rangés et pliés dispersés dans la pièce, sur la commode, dans la commode, par terre, sur le futon... enfin voila quoi. Son tube de lub' trônant fièrement sur la tablette à côté de son futon, à côté de son bouquin actuel -"le Rouge et le Noir" de Stendhal-, de sa lampe, de son I-phone [bien évidement u_u] et de ses innombrables bagues et anneaux en argent qu'il adulait et mettait plus d'un quart d'heure chaque matin pour se décider sur lesquelles mettre, avec quoi etc... Dans un coin un tas de bouquins assez hétéroclite, ça allait de magasine de cul, à Ikigami, et aux 7 leçons sur la psychanalyse de Freud, un bon tiers en français, un tiers en Japonais et un tiers en Espagnol. Sur son large et long bureau, un tas de feuilles consacrés à ses études de langues et un autre tas, bien plus important, consacré à divers plans sur des élèves, des profs ou du personnel de l'université, voire quelques projets concernant des gens de l'extérieur, son ordinateur de luxe qui était le top du top et dont il se servait... pas beaucoup, un pot à crayons et stylos mont blanc et son panier à substances diverses [*] qu'il prenait pour continuer à se faire des journées de 18h -Il se prendrait bien un aspirine d'ailleurs-.

Lucas le déposa doucement dans son lit -'tain, c'était possible de faire preuve d'autant de douceur ??- comme s'il craignait de le casser comme une poupée de porcelaine :heart: . Mh... c'était agréable de passer pour quelqu'un de fragile de temps en temps et de pas être traiter comme un caïd à toute épreuve, qui à tout vu et que rien ne peux surprendre.
Son mal de tête lui sembla se calmer à son tour maintenant qu'il arrêtait de bouger, son lit était bien confortable :heart: son oreiller bien mou :heart: . Pur bonheur comparé à il y a même pas quelques minutes.

"Ça va mieux comme ça...?"


Oui ça allait mieux... bien mieux... au point qu'il se sente lui même, intérieurement, bien. Et c'était prononcé tellement doucement... comme un léger souffle d'air en été. Il ne savait pas si Lucas s'en rendait compte mais il avait un don pour rendre une situation reposante -quand il ne s'énervait pas-.

- Ouais...
Répondit il d'un ton assez calme à son tour, changeant de façon assez radical son air habituellement méprisant.

Las de ça pour le moment... Marre de faire le méchant, il l'avait bien payer ce soir pour ne pas avoir envie de recommencer à faire le salopard.

"Tu as besoin de quelque chose...?"


Comment faisait il pour être aussi gentil ? Les semaines avaient passé et malgré tout ce qu'il foutait comme bordel, Lucas restait gentil. Même là... 10 minutes... même pas... Même pas 10 minutes d'énervement... C'était dingue.

Gevoel tourna ses yeux vers lui, le regardant... sans mépris... sans ironie. Essayant pour une fois de le voir comme un homme à égalité... non ... peut être pas... Plus comme un homme qui lui était supérieur. Juste pour l'instant, il pouvait l'accepter, accepter de le respecter et de l'admirer peut être un peu aussi.
Il hésita un instant... puis tendit sa main vers celle de son prof, avant de la saisir délicatement entre ses doigts -comme un objet saint ? :mrgreen: - et de le relâcher.

- Je veux bien un peu d'eau...
Répondit-il toujours sans arriver à se dire de reprendre son ancien ton, celui qui montrait directement qu'il fallait faire gaffe quand on s'adressait à lui. Lui qui ordonnait... voila qu'il utilisait le "je veux bien" et le "un peu".

Besoin de quoi d'autre ? Besoin de Lucas... c'était un autre grand mystère, mais pour l'instant il avait besoin de lui, de lui tenir la main, de le sentir à côté de lui... Qui sait, de lui parler peut être ?
Space, c'était quand même son prof, et c'était quand même celui qu'il préférait martyriser dans l'université... Finalement ce coup sur la tête n'était peut être pas aussi bénin que ça. Ou alors il découvrait un nouvel intérêt au blond, autre que celui d'un "sujet d'expérience". Même si c'était un sujet d'expérience à un seuil de douleur très élevé -et donc par conséquent, très intéressant-.

Il le regarda quelques instants... Essayant de comprendre qu'est ce qui faisait que son seuil de douleur était aussi... élevé.

- ... Comment tu fais... ?
Demanda-t-il sans détour. Comment tu fais pour rester si calme... et te comporter de cette façon avec moi, malgré tout ce que je te fais subir ?

Il l'avait mérité ce putain de coup... Comment Lucas aurait pu en douter... ?

- Je l'ai mérité au fond ce qui m'arrive...
Ajouta-t-il avec un léger sourire entendu.

[[*] Gevoel est un exemple à ne pas suivre u_u, il collectionne entre autre amphétamine, petites drogues sous plusieurs apparences, doliprane tout bête, trucs qui empêche de dormir, somnifères, coupe faim, trucs contre les nausées, et des cachets "complémentaires" genre magnésium, calcium et tout ça XD. Mais je te rassure : il ne se sert pas de tout en même temps. Vive le cocktail sinon XD]


[Voila ^^ bonne semaine !!! 1h16, message terminé XD, désolé s'il y a des incohérences hein ^^' et j'espere que t'auras le temps de répondre !! à Dimanche soir !]
Revenir en haut
Lucas Duval
Persécuté

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2009
Messages: 378
Masculin
Age: 24
Statut: Professeur
Matière étudiée/enseignée: Français
Date de naissance: 13 septembre
Nationalité: Français
Vierge (24aoû-22sep)
Votre pseudo: Chevy
Votre âge: 16
Votre sexe: Féminin

MessagePosté le: Dim 1 Nov 2009 - 00:29    Sujet du message: Après avoir évité de peu le pire... Répondre en citant

Gevoel avait l'air... calme... Beaucoup plus que d'habitude en fait. C'était assez étonnant, d'ailleurs, parce qu'il le voyait toujours si sûr de lui, tellement méprisant, tellement agressif envers les autres... Il en avait peut-être assez de faire le "tu m'touches, j'te bouffe"? De faire son petit caïd? Si ça lui était passé, c'était tant mieux, ça allait être plus reposant pour le jeune professeur... Mais peut-être que ce calme soudain était le signe que Gevoel avait un problème? Si c'était le cas, autant qu'il continue ses petites irrégularités et qu'il se sente bien... C'était le rôle des professeurs d'aider au mieux les élèves, non? Et si c'était de cette manière qu'il pouvait le mieux aider l'espagnol, il le ferait, bien entendu.

Puis il croisa le regard de l'élève... Regard sans mépris ni ironie, mais au contraire empreint de respect... et peut-être un peu d'admiration aussi? Non, Lucas devait halluciner... Ou alors, Gevoel avait vraiment, vraiment un problème. Enfin, peu importait la raison du brusque changement d'attitude de l'espagnol après tout... S'il souhaitait en parler, Lucas serait là, bien sûr, et s'il ne le souhaitait pas... Eh bien, il respecterait, et il le laisserait faire comme il l'entendait, de la manière que l'espagnol préférait. Pour l'instant, il lui adressa simplement un regard rassurant, doux, qui se teinta d'étonnement lorsqu'il sentit les doigts de l'espagnol enlacer doucement les siens. Qu'est-ce qui lui prenait? Sa main était douce... hésitante même... Le jeune professeur était tellement surpris qu'il ne pensa même pas à retirer sa main. Et lorsque son cerveau reprit son fonctionnement normal, la main de l'élève s'était déjà retirée.


- Je veux bien un peu d'eau...

Et le ton surprit d'autant plus Lucas. Pas d'ordre, non. Pas de "Non je ne ferai pas ce travail de m****!", pas de "Va chercher ça crétin!"... Une simple demande, "d'égal à égal", sans obligation manifeste dans le ton... Et, même s'il n'en avait pas tout à fait conscience, entendre ce ton dans la bouche de Gevoel lui faisait du bien, un peu. Ca n'apaisait certainement pas la douleur sourde de son coeur, qui y avait élu domicile depuis quelques temps déjà, mais ça lui prouvait quand même que, quelque part, il n'était pas totalement un raté... Il suscitait quand même encore le respect, chez certains... Une ébauche de sourire naquit sur ses lèvres alors qu'il soutenait le regard de l'espagnol, simplement parce que lui le fixait, attendant qu'il rompe ce fragile contact visuel pour aller lui chercher son eau.

- ... Comment tu fais... ? Comment tu fais pour rester si calme... et te comporter de cette façon avec moi, malgré tout ce que je te fais subir ? Je l'ai mérité au fond ce qui m'arrive...

.........
Là, pour le coup, Lucas était vraiment surpris par la question. Il haussa d'ailleurs un sourcil, perplexe. Ce n'était donc pas évident? Enfin, son rôle était clair, d'après lui... Gevoel ne l'avait donc pas encore cerné? Ou alors il pensait à autre chose... Enfin, Lucas n'en savait rien après tout. C'est tout naturellement qu'il répondit:


- La violence ne peut jamais être une solution. Et il me paraît normal de me comporter comme ça... Mon but est de faire mon travail le mieux possible pour que tous les élèves puissent donner leur maximum pour suivre les cours et réussir. Si tu te comportes comme ça, c'est forcément que quelque chose ne va pas dans ma méthode de travail, c'est bien de me le faire remarquer d'ailleurs, comme ça je peux m'améliorer et essayer de permettre à tout le monde de s'épanouir le plus possible.

Lucas ponctua la phrase d'un sourire désarmant. Son raisonnement était parfaitement logique... Si Gevoel lui en faisait voir de toutes les couleurs, c'était simplement un signe qu'il ne faisait pas assez bien son travail et qu'il devait s'améliorer. Et chaque jour, il en faisait des efforts, endurant les provocations et les atteintes à sa dignité, cherchant simplement à corriger ce qui n'allait pas, pour être le meilleur possible aux yeux des élèves... Perfectionniste? Certainement. Mais c'était normal de se donner à fond pour son travail selon lui... Même si maintenant, après trois mois, il commençait à ne plus très bien voir ce que Gevoel voulait qu'il change... Il avait tout essayé mais rien ne semblait convenir à l'espagnol, raison pour laquelle il était un peu déprimé ces derniers temps... Il ne comprenait pas ce qu'on attendait de lui, et avait l'impression qu'aucun de ses efforts ne portait ses fruits... Même s'il se faisait une raison en se disant qu'il n'avait pas encore trouvé la bonne méthode, simplement, ces "remontrances" incessantes combinées aux difficultés qu'il avait pour le moment avec Céline lui pesaient...

- Enfin, je vais te chercher ton eau.

Léger sourire à nouveau. A peine un instant s'était écoulé entre la fin de sa tirade et cette nouvelle phrase. Lucas sourit à nouveau à l'élève, gentiment, puis se leva et se dirigea vers la salle de bains pour y prendre un verre et le remplir aux trois-quarts d'eau. Veillant à bien fermer le robinet - les économies d'eau, c'est bon pour la planète - il retourna dans la pièce principale avec le verre, puis s'arrêta à côté du lit, indécis quant à la conduite à tenir.

- Tu as besoin d'aide pour boire...? Ou je te donne le verre..?

C'était proposé avec une attention sincère, le verre toujours en main vu que Lucas ne voyait pas où le poser... La table de chevet semblait en effet bien encombrée. Où aurait-il pu caser un verre, entre les bracelets, le bouquin, le... tube de lubrifiant... Lucas détourna les yeux. La vie privée de son élève ne regardait que lui, et il ne voulait rien savoir quant aux activités sexuelles auxquelles il se livrait. Il reporta son regard vers l'élève, toujours allongé sur son lit, toujours l'air un peu mal en point, et une pointe de culpabilité traversa le jeune professeur en repensant à ce qu'il avait fait à l'espagnol tout à l'heure. Il n'avait pas eu raison de se comporter comme ça, bien sûr que non, même si Gevoel disait qu'il l'avait bien mérité... Lucas lui avait d'ailleurs déjà dit le contraire - pas textuellement bien sûr, mais "la violence n'est pas une solution" était bien assez explicite quant au sentiment de culpabilité qu'il ressentait-, et ne changerait certainement pas d'avis si la question était à nouveau abordée.
Revenir en haut
Gevoel Llerès
Kurotsubaki

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2009
Messages: 413
Masculin
Age: 20
Statut: Élève
Matière étudiée/enseignée: Français
Date de naissance: 19/07
Nationalité: Espagnol
Cancer (21juin-23juil)
Votre pseudo: Jyô
Votre âge: 17
Votre sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2009 - 14:48    Sujet du message: Après avoir évité de peu le pire... Répondre en citant

"La violence ne peut jamais être une [...] à tout le monde de s'épanouir le plus possible."

En bref : beaucoup de mot pour dire qu'il était un pacifiste carrément naïf... Faudrait qu'il se rende compte qu'il y a des gens, comme lui même par exemple, qui font chier pour faire chier ! Lucas... était vraiment trop gentil avec les autres, sévère avec lui même. La vague, légère, toute petite, à peine sensible idée qu'il lui en avait peut être assez fait baver comme ça l'effleura... L'effleura seulement.
Comme tout le monde ce prof jouait l'hypocrite, c'était un des défauts que Gevoel exécrait le plus. Mais si c'était ça... le blond était un très bon hypocrite, peut être jusqu'au point de croire à ce qu'il disait. Ça lui mettait le doute... il avait envie de savoir... à noter dans les choses à faire.
Pour l'instant il était juste fatigué... las il en avait un peu marre de tout ça... de cette petite gueguerre. De ce lycée, de ses études, des autres élèves. En fait il était bien là. Avec Lucas, seul, sans autres parasites-bien-élevés soit disant étudiants en français. Sans qu'il ne l'accepte totalement ce tête à tête lui faisait un bien fou, peut être à cause du fait qu'il soit dans sa chambre, environnement parfaitement connu et maitrisé, mais c'était un peu le cas pour tout le reste du campus. Il n'avait aucune idée de ce qui lui donnait cet air d'apaisement mais le besoin de chercher le pourquoi du comment ne lui était pas insupportable.
Pour une fois que ça "allait bien" il n'allait pas chercher la merde. Pour une fois...

"Enfin, je vais te chercher ton eau."


Gevoel le laissa partir sans le retenir, le suivant juste du regard comme un chat suivrait des yeux un souris, mais sans la même envie, sans le même besoin de l'avoir pour lui. Puisque c'était déjà le cas.
C'était... peut être pour ça qu'il se sentait bien... Il avait l'impression que ce soir il était à lui, que seul lui pourrait choisir quand il le laisserait sortir de ses griffes. Ca voudrait dire qu'il avait besoin de lui pour se sentir bien ? Tss, stupide. Non il avait juste besoin de sentir les gens en son pouvoir... c'était le cas maintenant avec son professeur...
Mais quand c'était le cas avec les autres cela ne lui semblait pas du tout... pareil. Avec les autres c'était jouissif... avec Lucas c'était calmant, reposant.

Bon, c'était surement à cause du caractère vraiment conciliant de ce type.

Finalement la conciliance personnifié se ramena à ses côtés.

"Tu as besoin d'aide pour boire...? Ou je te donne le verre..?"


L'élève suivit ensuite le regard du prof sur la table de nuit... et sourit, amusé en voyant sa réaction face au tube, les yeux qui s'écarquillait légèrement, les joues qui s'empourpraient l'instant suivant, puis le regard qui partait regarder autre chose, lui même. Le blond était clairement gêné... c'était amusant de le voir réagir comme ça.

- C'est bon...
Répondit-il en s'appuyant sur son coude pour se redresser un peu avant de saisir le verre. Je peux me débrouiller.

Il n'avait quasiment plus mal. Les vagues de douleur en provenance de sa tête s'étaient espacées avant de finir par disparaître. Sa jambe continuait de le picoter légèrement et il savait que la toucher risquait d'être un peu douloureux mais globalement ça allait bien mieux. Normalement, tout devrait parfaitement aller.
C'était une raison pour lui pardonner ? ... A voir plus tard, il n'avait pas envie de penser à une vengeance quelconque pour le moment. Ne lui en avait il pas fait assez baver en même temps ? Faudrait qu'il en parle au KuroT...

Il reposa le verre vide sur le sol et se rallongea sur les oreillers - Aahhmmm :heart: bien moelleux !-.
Les yeux tournés vers Lucas, il hésitait à aborder un sujet de conversation... S'il le faisait ça risquerait d'être long. Mais s'il ne le faisait pas, il aurait perdu peut être la seul occasion de parler à cœur ouvert... ... il en avait envie maintenant.... Mais peut être que plus tard ce ne serait plus le cas.

- Je fais pas ça parce que t'es un mauvais prof... Je le fais juste parce que j'ai envie de te faire chier... que tu t'abaisse, que tu t'écrase...
Soupira-t-il à mis voix. J'aime pas les gens qui se laissent faire...

Mais ce n'était pas un raison pour lui faire ça... Comme ce n'était pas une raison pour persécuter la plupart des gens qu'il opprimait ici...

- J'ai pas d'excuses...


Pas de père maltraitant, pas de complexe d'infériorité par rapport à sa taille, pas un passé si traumatisant que ça... Une bonne situation financière, une bonne place dans la hiérarchie du lycée... Pourtant on dit que l'on persécute pour cacher sa propre blessure ou sa propre faiblesse.
Ok...
Mais laquelle ?
Il n'avait pas l'impression d'être si... blessé...si faible...

- Je sais pas pourquoi je me conduis comme ça....


L'espagnol détourna la tête sur le côté où n'était pas Lucas et regarda sa porte coulissante. Elle n'avait aucun intérêt, mais affronter le regard du prof, il ne le voulait pas. Une petite araignée descendait doucement sur le bois de la porte, cherchant sans doute le meilleur endroit où faire sa toile pour piéger de futur insecte... Elle n'en avait pas marre elle ? ... Non elle faisait ça pour se nourrir...

Lui il ne faisait ça pour rien... juste pour faire chier les gens...

Faudrait... peut être qu'il fasse un break... sans emmerder le moindre pigeon pendant une semaine ?

Il en parlerait au KuroT.... ou pas...
Revenir en haut
Lucas Duval
Persécuté

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2009
Messages: 378
Masculin
Age: 24
Statut: Professeur
Matière étudiée/enseignée: Français
Date de naissance: 13 septembre
Nationalité: Français
Vierge (24aoû-22sep)
Votre pseudo: Chevy
Votre âge: 16
Votre sexe: Féminin

MessagePosté le: Jeu 3 Déc 2009 - 21:46    Sujet du message: Après avoir évité de peu le pire... Répondre en citant

Gevoel avait dit qu'il pouvait se débrouiller pour boire... avant de se redresser sur un coude pour prendre le verre que le jeune professeur lui tendait. Un sourire soulagé, sincère, apparut sur le visage de Lucas lorsqu'il vit que l'espagnol ne semblait plus avoir trop mal... Il allait aller rapidement mieux, alors, heureusement... Il s'en serait voulu à mort s'il lui avait fait quelque chose de sérieux, à un élève en plus! Il avait honte de lui, en y repensant... Cela devait se voir dans ses yeux, sans doute, un peu. Tout comme il pouvait lire l'hésitation dans les yeux de Gevoel, qui s'était recouché après avoir fini le verre. Il voulait parler..?

- Je fais pas ça parce que t'es un mauvais prof... Je le fais juste parce que j'ai envie de te faire chier... que tu t'abaisse, que tu t'écrase... J'aime pas les gens qui se laissent faire...

..........
Lucas était surpris... Alors, rien ne foirait dans sa méthode de travail, et c'était Gevoel qui se disait en faute? Non... pas possible. Enfin si, peut-être que Gevoel trouvait qu'il n'était pas un mauvais prof, mais s'il avait "envie de le faire chier", c'était qu'il faisait quelque chose de mal, non?

Enfin à quoi bon se prendre la tête? Lucas en avait assez, il était fatigué de tout ça... Si en plus Gevoel toruvait qu'il n'était pas un mauvais prof, pourquoi est-ce qu'il continuait à avoir envie de le faire chier? Pourquoi est-ce qu'il ne l'aidait pas, un peu? Pourquoi est-ce qu'il ne le lui montrait pas, au moins? Il faisait de son mieux, toujours de son mieux, et tout ce que ça inspirait aux autres, c'était une "envie de le faire chier"...

Et voilà que Miss Déprime avait décidé de repointer le bout de son nez chez Lucas. Une pointe de tristesse, accompagnée de lassitude, apparut dans ses yeux... pour disparaître quelques instants plus tard, lorsqu'il se secoua mentalement. Il ne manquait plus que de montrer à l'élève qu'il avait des problèmes! Il n'avait pas déjà été assez égoïste comme ça, non? Qu'il se reprenne! Il allait terminer de discuter avec Gevoel, puis il allait retourner dans sa chambre, il regarderait un bon film français à l'humour duquel n'importe qui d'une autre nationalité serait imperméable, puis il irait se coucher et demain tout serait oublié. Oui, tout irait mieux demain.


- J'ai pas d'excuses... Je sais pas pourquoi je me conduis comme ça....

L'élève avait détourné la tête, arrêtant par là de regarder Lucas, le confortant également dans l'idée que non, décidément, ce n'était pas le moment de se laisser aller et de repenser à ses problèmes personnels, parce que Gevoel semblait avoir besoin de lui, et que c'était son rôle, que les élèves se sentent le mieux possible sur ce campus, par rapport à lui et à son cours en tout cas...
Le professeur hésita un instant, regardant le lit, avant de s'asseoir sur le bord - il n'allait quand même pas rester debout durant toute la discussion... qui s'annonçait longue, à en croire l'attitude de l'espagnol.


- Si tu penses que tu n'as pas d'excuses, essaye de... changer de comportement..?

Juste après qu'il l'ait formulée, Lucas voulut ne jamais avoir dit cette phrase. Le but n'était pas qu'il fasse faire à l'élève ce qu'il avait envie qu'il fasse! Même si d'après lui c'était la meilleure chose à faire, il ne pouvait pas imposer ça! Mais... en même temps... qu'est-ce qu'il désirait que Gevoel soit plus calme, moins incisif envers lui... S'il pouvait obtenir ça, au moins, ça lui mettrait du baume sur le coeur... Mais ce n'était pas ça la question, il n'était pas là pour résoudre ses propres problèmes, mais bien ceux de l'élève! Faire d'une pierre deux coups serait le mieux, bien sûr, mais Gevoel devait passer avant, bien sûr...

- Mais je vais essayer de m'améliorer... pour ne plus te donner "envie de me faire chier"...

Peut-être que s'il s'écrasait... comme le voulait Gevoel... ça se passerait mieux avec lui? Il arrêterait de se comporter comme ça? Si c'était le cas... ça valait peut-être même la peine, de le laisser piétiner sa dignité, son autorité, toutes les valeurs qui faisaient de Lucas quelqu'un de bien, s'estimait-il, même si c'était très certainement prétentieux de se considérer ainsi alors qu'il ne savait pas ce que les autres pensaient de lui... Oui, peut-être que ça valait la peine, de perdre les valeurs qui lui tenaient tant à coeur, quitte à ce qu'il se méprise ensuite... si ça pouvait rendre quelqu'un heureux autour de lui. Ca avait été tellement rare ces derniers temps...
Revenir en haut
Gevoel Llerès
Kurotsubaki

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2009
Messages: 413
Masculin
Age: 20
Statut: Élève
Matière étudiée/enseignée: Français
Date de naissance: 19/07
Nationalité: Espagnol
Cancer (21juin-23juil)
Votre pseudo: Jyô
Votre âge: 17
Votre sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 16 Déc 2009 - 12:33    Sujet du message: Après avoir évité de peu le pire... Répondre en citant

"Si tu penses que tu n'as pas d'excuses, essaye de... changer de comportement..?"

Quelle belle intention de la part du prof ! Qu'il "essaye de changer de comportement" Haha, trop drôle ! Comme si c'était faisable. On lutte pas contre ce que l'on est et Gevoel était un chieur né, il était certain que même étant bébé il dormait le jour et faisait la misère à sa mère la nuit en braillant.
Il se contenta d'hausser un sourcil et de le regarder avec un sourire amusé genre, il ne le disait pas mais le pensait très fortement que l'autre idéalisait vraiment les gens. Il les idéalisait trop.

"Mais je vais essayer de m'améliorer... pour ne plus te donner "envie de me faire chier"..."


Là, ce fut un soupire d'agacement qu'il lui arracha. Qu'est ce qu'il ne comprenait pas quand il lui disait que ça n'était pas sa faute, hein ? Pourquoi n'était il pas assez clair ? C'était quand même pas très compliqué ce qu'il lui disait. Il ne devait pas changer, il devait le faire changer. S'il voulait une once de respect il devait mater l'espagnol, c'était simple. Et c'était surtout la première fois que Gevoel avait envie de ça.
S'il ne le comprenait pas seul... il fallait lui faire comprendre... Rah !! Il détestait mâcher le travail des autres !

- Lucas Lucas Lucas...
Répéta il comme s'il s'adressait à un enfant avec un sourire paternel qui n'avait d'autre but que de le faire enrager. Tu n'as rien compris, décidément...

Vivement, il glissa sa main sur la nuque de son professeur et l'attira contre lui avant de poser ses lèvres sur les siennes puis de se reculer tout aussi rapidement.

- Ce n'est pas à moi de changer Lucas... ni à toi...
Susurra-t-il avec son habituel sourire goguenard.

Bon, c'était clair, il se sentait bien mieux maintenant, rien que le fait de se conduire comme ça était un signe de bonne santé.

-J'ai...


Il marqua un temps de pause se demandant si cela n'allait pas couper court à la conversation vu le caractère un peu impulsif de son professeur exclusif. Ça allait surement... mais de toute façon ils se voyaient tous les jours, sans compter le fait qu'il lui avait volé un baiser : c'était surement quelque chose de sacré pour Lucas.

-Juste besoin d'être dressé :heart: .
Sourit-il d'un ton on ne peut plus naturel.

Sous entendu : "par toi".
Revenir en haut
Lucas Duval
Persécuté

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2009
Messages: 378
Masculin
Age: 24
Statut: Professeur
Matière étudiée/enseignée: Français
Date de naissance: 13 septembre
Nationalité: Français
Vierge (24aoû-22sep)
Votre pseudo: Chevy
Votre âge: 16
Votre sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 10 Mar 2010 - 20:48    Sujet du message: Après avoir évité de peu le pire... Répondre en citant

- Lucas Lucas Lucas... Tu n'as rien compris, décidément...

Le ton paternaliste de l'espagnol était devenu moins agréable... Sans aucun élément pour pouvoir conforter son opinion, Lucas pressentait que quelque chose allait aller de travers, il ne savait pas quoi... mais ça allait mal se passer, pour sûr... D'ailleurs, Gevoel tendait la main vers lui...

............................
Il... il venait de l'embrasser, là? Non... non, pas possible, pourtant le sourire goguenard qu'arborait à présent l'élève ne pouvait le tromper là-dessus. Il l'avait embrassé! Lucas avait les yeux écarquillés, incapable de réagir. Il lui avait volé un baiser, comme ça, c'était un homme de surcroît! Impossible!

Mais alors... toute cette comédie, stupide comédie dans laquelle Lucas avait plongé la tête la première, ça n'avait que cet objectif? Si ça se trouvait, l'élève n'avait aucun problème, c'était encore une de ses ruses, une de ses p*tains de farces comme d'habitude! Mais, il pensait quand même que Gevoel n'irait pas jusque là dans ses blagues..
.

-J'ai... Juste besoin d'être dressé :heart:

Il avait encore profité de lui... tout l'indiquait, son ton, son attitude, son sourire... Même quand il avait paru si calme et si fragile il avait profité de lui! Il devait bien se marrer là, pour sûr! Lucas hésitait entre hurler et s'enfuir... C'était trop là... de nouveau, vraiment trop... qu'est-ce qui lui arrivait aujourd'hui? Il n'était pas comme ça pourtant d'habitude! Pas si... émotif...

Lucas prit subitement sa décision lorsqu'il sentit que ses yeux commençaient à être humides. Il n'allait pas en plus se mettre à chialer devant un élève, il avait encore un peu de dignité! Il se leva brusquement du bord du lit, et sortit de la chambre en claquant la porte...


[court, mais c'est la reprise u_u enfin, je suis contente de l'avoir fait \o/]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:40    Sujet du message: Après avoir évité de peu le pire...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ~ Shirotsubaki Daigaku ~ Index du Forum -> ~ Le jeu ~ -> Maison des étudiants -> Les dortoirs -> Chambre de Gevoel Llères Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com